Tout ira bien...

Marie-Aline avance pas-à-pas, chaque jour est un éternel recommencement. Il y a le quotidien : ramasser les œufs à la main, les trier, les tamponner ; nourrir les bêtes ; traire les vaches et transformer le lait… Et chaque jour apporte son lot de problème, de mauvaises nouvelles par lettre recommandée, de tracteur en panne et d’animaux malades. Il faudra ajouter à cela les règlementations européennes qui, peu-à-peu, étouffent les petits agriculteurs à coup de normes de quotas et laisse la part belle aux grandes exploitations. Mais il faut tenir, il faut être là dès que les enfants rentrent de l’école et que leurs rires viennent briser le silence de la journée. Tout ira bien, il faut continuer, avancer petit-à-petit vers un avenir pourtant incertain, avec 50 euros en poche par semaine pour nourrir le foyer.

Tout ira bien... est l’histoire d’une femme et de sa vie de famille, un regard sur l’agriculture française et la précarité en milieu rural.